Evènements

Rechercher
  • theeustories

Les Conférences EU Stories

L’Équipe EU Stories est régulièrement invitée à partager son expérience lors de conférences partout en France. Ce fut notamment le cas à la FACO à Paris ou encore pour l’association CVA à Lille.

Le titre, volontairement provocateur, de ces conférences : « Et si l’Europe n’existait pas ? », a pour but d’inviter les auditeurs à s’interroger sur l’Europe en tant que continent mais aussi en tant que réalité culturelle et historique.

Il apparait, en effet, qu’au XVIIème des géographes russes ont tracé une ligne de partage entre Europe et l’Asie. Cette démarcation suit l’Oural et rejoint la mer Caspienne, divisant le pays russe en deux.

Il y avait alors un objectif politique assumé : faire disparaître le stéréotype d’une Russie asiatique et souligner appartenance à l’Europe. Il peut donc s’agir d’une construction historique de l’Europe plutôt que d’une réalité géographique. Cela souligne le questionnement central de notre travail : on considère l’Europe comme un acquis, comme une donnée stable, mais on la pense en tant que telle depuis peu de temps.


En nous appuyant sur les mots de Paul Valéry qui déclarait en 1922 que « toute race et toute terre qui a été successivement romanisée, christianisée et soumise, quant à l’esprit, à la discipline des Grecs, est absolument européenne », nous avons voulu interroger ces éléments généralement jugés comme fondamentaux de l’unité européenne.


L’importance de la Grèce et de la Rome antique, le poids du christianisme ou encore les Lumières sont considérés par beaucoup comme le socle de l’identité européenne.

Remettre en cause les idées reçus pour comprendre ce qu'est l'Europe

L’importance de la Grèce et de la Rome antique, le poids du christianisme ou encore les Lumières sont considérés par beaucoup comme le socle de l’identité européenne.

Pourtant les Grecs d’Asie sont des Grecs comme les autres -et les peuples germaniques sont alors considérés comme des barbares.

Pourtant, l’Empire romain est un empire plus méditerranéen qu’Européen -pour s’en convaincre, il suffit de souligner le poids de la province d’Égypte ou de reprendre le tracé de sa frontière septentrionale.

Pourtant le schisme entre l’église d’Occident et celle d’Orient semble avoir fragilisé l’unité continentale, tandis que l’Islam marquait durablement des parties entières du continent (de l’Espagne à la Grèce actuelle…).

Pourtant les Lumières, dans leurs différentes variations continentales, ont été en partie à l’origine du concept de nationalité -qui a entrainé de nombreux conflits jusqu’à aujourd’hui.


Ces différentes interrogations constituent le fil rouge des conférences EU Stories, qui invitent chaque citoyen européen à s’interroger sur la naissance et l’unification du continent qu’il habite.




0 vue
  • Facebook Social Icône
  • Twitter Icône sociale
  • LinkedIn Social Icône
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now